Origine du nom Côte d’Or

Cabotte - Côte d'Or - Automne - La Terrasse des ClimatsLa Côte d’Or est le seul département français qui n’a pas été nommé selon un critère géographique.

Le nom fut choisi par Charles-André-Rémy Arnoult, avocat au parlement de Dijon et député de l’Assemblée constituante de 1789. La Côte-d’Or aurait pu s’appeler « Haute-Seine » puisque le fleuve de la capitale y prend sa source, ou « Seine-et-Saône » du nom de ses cours d’eau principaux.

Mais en Bourgogne, on aime parler saveurs et couleurs, alors on s’est inspiré de la teinte dorée que prenaient les vignes à l’automne. Le mélange de reflets dorés et rouges sublime les paysages, le patchwork de couleurs offre un spectacle dont on ne se lasse pas d’admirer.

Le terme côte vient, lui, du relief de la région sur lequel poussent ces vignes, au nord, les vins de la côte de Nuits et au sud ceux de la côte de Beaune. En patois bourguignon, le nom du département se prononce Costadôr ou Costelor.

Ses habitants sont appelés les Côte-d’Oriens.

La Côte d’or en toutes saisons

Côte d'Or au printemps - La Terrasse des Climats

La Côte d'or en automne-La Terrasse des Climats

La côte d'Or en hiver-La Terrasse des Climats

Sur la route des Grands Crus

La Route des Grands-Crus est une route touristique de France qui traverse la partie la plus prestigieuse du vignoble de Bourgogne. Elle couvre un itinéraire balisé d’une soixantaine de kilomètres, le long de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune. Elle regroupe les 37 villes et villages viticoles situés entre Dijon et Santenay parmi lesquels quelques noms prestigieux : Chambolle-Musigny, Vosne-Romanée, Nuits-Saint-Georges, Beaune ou encore Pommard.

Sources : Wikipedia, www.cotedor-tourisme.com, Photo de la Côte d’Or en hiver (Armelle photographe), vidéo du BIVB